LOST OPERA : Follow the Signs est un putain de clip

LOST OPERA : Follow the Signs est un putain de clip

Salut Lost Opera, je viens de voir Follow the Signs, et j’ai l’impression que ça cartonne pour vous !

SVEN : Mec, ça marche tellement bien qu’on se fait plein de fric. Dans un sens t’as raison, ça cartonne, je suis en plein déménagement pour L.A, avec de la coke et des putes. Surtout des putes.

JULIEN : ça marche bien oui ! La critique sur notre album est très positive, et le trafic sur nos clips grimpe ! Et Sven ment, il aime trop son placard à balai pour décider de le quitter.

 

Dis-moi, vous êtes (quasiment) à 10.000 vues, ça doit rapporter un paquet ça non ?

JULIEN : Un paquet de visibilité oui ! Quant à la youtube money, on va bientôt fêter notre 25ème euro. Champomy !
Blague à part, nous avons largement investi financièrement pour la production de l’album, de son clip et du merchandising entre autre. Le retour sur investissement est presque terminé, mais on ne va pas se mentir : Si nous visions à gagner de l’argent, nous ne ferions pas du métal.

SVEN : Perso, ça va rapporter surtout un max gamma GT. On va tellement fêter ça, qu’on va prendre une biture digne de ce nom. Et ça c’est Rock’n’Roll. Le vomi, tout ça…

 

 

Mis à part ça, c’est pas trop dur de faire du Metal Symphonique en France ? J’ai l’impression que c’est un style mort…

SVEN : C’est pas mort puisqu’on est là. Et puis, avant toute chose, le groupe se dirige d’avantage vers du Metal Mélodique avec des nuances de Sympho. Et ça rime avec Nympho. Et ça c’est beau.

JULIEN : C’est un style qui a eu son heure de gloire il y a bien 15-20 ans, mais il s’avère très pratique quand on veut y ajouter différentes influences. D’ailleurs nous ne revendiquons pas particulièrement notre appartenance à ce style précis.

 

Pour continuer dans les clichés, vous n’avez pas de chanteuse. C’est trop chiant à gérer dans un groupe ?

SVEN : Bah, et Loïc alors ? Secrètement je l’appelle Maria Callas. Un mec avec une voix de gonzesse c’est tout aussi contraignant qu’une gonzesse. Sauf que ça saigne moins.

JULIEN : Pas plus qu’un chanteur !

 

Quelle est votre actualité prochainement ?

SVEN : Pour le moment c’est objectif « SHOWS ». On se concentre sur les concerts, les prestas scéniques, la technicité de nos instruments plutôt que les engueulades. C’est plus saint. Concrètement, l’avenir nous le dira, mais on aspire à beaucoup de choses. Notamment faire plus de live, être proche du public car c’est vraiment notre carburant comme disait Stéphane notre ancien claviériste. Il faut distribuer la bonne parole. Et tu sais quoi ? Elle s’appelle « HIDDEN SIDES ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*